Madagascar

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

Antananarivo

Dimanche 6 novembre 2005

Arrivée à l’aéroport Paris Charles de Gaulle et direction les enregistrements. Après une longue file d’attente, 1ère surprise…….. : Le vol est plein et surbooké. Résultat, nous sommes placés en liste d’attente et nous devons attendre la fin de l’enregistrement pour avoir la confirmation de notre départ.

Après une attente stressante, notre enregistrement est confirmé et nous pouvons embarquer à bord de notre Airbus A340.

Après 10h45 de vol, nous atterrissons à Antananarivo vers minuit heure locale. Rolland, notre guide de l’excellente équipe Mad Trekking nous attend et nous accompagne à l’hôtel Shangai situé au centre ville.

 

Galerie photos


Miandrivazo – Descente en pirogue sur le Tsirinbinha

Lundi 7 novembre 2005

Après une nuit très courte nous quittons la capitale à 6h30 sous le soleil et avec la chaleur.

Nous faisons le parcours de Tana à Antsirabe à bord de la 505 de Richard. Sur la route nous pouvons admirer les nombreuses rizicultures. Les gens se baignent et lavent leur linge dans les rivières.

A Antsirabe nous faisons une petite halte au Cyber Café pour signaler notre arrivée dans ce beau pays et nous en profitons pour réserver nos futures nuits d’hôtel sur l’île Ste Marie.

Ensuite nous prenons le taxi-brousse vers Miandrivazo à 13 dans un petit van. Environ 5h de route pour 200km, assez éprouvant pour les jambes.

Arrivée dans un bungalow correct et passage à la mairie et au commissariat pour avoir l’autorisation de faire notre descente en pirogue.

Petit verre au repos sur une terrasse et petit dîner avant de se coucher

Mardi 8 novembre 2005

Réveil à 6h pour un rendez-vous à 7h avec Rolland. Petite marche vers la pirogue et chargement des vivres ainsi que des bagages par les villageois. Ce n’est pas le luxe mais ça ira 😉

Nous devons partir tôt pour éviter les vagues de l’après-midi mais 1er contre temps….. le 2ème piroguier qui devait nous accompagner est absent. Après 1h d’attente et la recherche du « disparu » par plusieurs villageois, c’est un autre piroguier qui le remplacera. Et c’est parti pour l’aventure….

Le niveau du fleuve étant très bas en cette saison, les piroguiers sont obligés à plusieurs reprises de tirer la pirogue qui est coincé dans le sable. Pendant environ 3h nous avons admirer la faune, la flore et les enfants qui s’écriaient « Eh Vazahaaa, bonjour Vazahaaa » à notre passage.

Ensuite pause déjeuner sous les manguiers et dégustation du repas préparé par Rolland. Au menu : légumes vapeur et mangue. Nous en profitons également pour faire la connaissance d’enfants du villages voisins qui sont venus nous « observer » manger.

C’est reparti pour une après-midi très très chaude dans la pirogue sous un soleil de plomb. Notre crème est inefficace…. Après un temps de parcours en compagnie de 3 autres pirogues, nous faisons une halte pour changer la notre car…..elle prend l’eau !!!! Après un transfert dans la nouvelle pirogue et un test, nous devons finalement reprendre l’ancienne car l’autre n’est pas assez stable et est trop profonde.

Vers 18h, on stoppe pour le bivouac et juste le temps de monter notre tente avant un orage qui nous trempe en 2mn. Un coup de main pour monter la tente du guide et des piroguiers ainsi que pour mettre à l’abri la nourriture. L’orage s’arrête et nous mangeons à la belle étoile un délicieux repas par Rolland suivi d’un alcool local : Rhum + jus de fruit.

Ensuite tout le monde au lit car le réveil est à 6h

Mercredi 9 novembre 2005

Petit Déjeuner sue le sable au bord de l’eau à 6h pour un départ à 6h30 après avoir remballé les tentes.

Descente sous le soleil jusqu’à 12h pour une halte déjeuner au pied d’une cascade et d’une piscine naturelle. Après 2 jours sans se laver, c’est un bonheur de plonger dans l’eau et de se rafraîchir.

L’après-midi nous avons pu apercevoir des lémuriens et des tortues mais toujours pas de crocodiles en vue 😉

Arrêt dans un village « campagnard » pour le ravitaillement en cigarette du piroguier, nous en profitons pour faire le tour du village.

Nous faisons une halte pour le bivouac vers 18h après avoir combattu avec les vagues qui apparaissent toujours en soirée.

Au menu : Soupe + Poulet-Frite, toujours un excellent repas préparé par Rolland.

Séquence émotion : Le poulet qui a fini dans notre assiette avait fait tout le trajet à nos cotés et une certaine complicité s’était installée 😉

Jeudi 10 novembre 2005

Petit déjeuner à 6h30 pour notre dernière 1/2 journée de pirogue.  Et pour cette dernière 1/2 journée nous avons ramé avec les piroguiers.

Nous avons croisé sur notre chemin d’énormes concentrations de chauve-souris, encore des tortues et des lémuriens mais…… toujours pas de crocodiles.

 

Galerie photos


Belo sur Tsirinbina

Jeudi 10 novembre 2005 (suite)

A la fin de notre descente nous nous arrêtons dans un endroit composé de seulement 2-3 maisons. Nous avons mangé sur place et nous avons ensuite chargé nos affaires sur une charrette à zébu. 6 Kms de marche nous sépare du village le plus proche où nous attend le 4×4. Nous faisons route avec 2 autres personnes qui prendront le 4×4 avec nous.

La trajet se fait à pied ou en charrette à zebu lors de passage dans la boue. La boue est tellement profonde que nous sommes obligés de surélever les affaires qui sont sur la charrette…Le passage fut assez mouvementé…

Nous arrivons enfin au village où le 4×4 ainsi que son chauffeur Yvan nous attend avant ensuite de parcourir 2h30 de piste pour arriver dans la ville de Belo sur Tsirinbinha. Le passage en bac, de nuit et sans éclairage, de notre véhicule sur le fleuve Tsirinbinha fut assez sympathique.

Arrivé à Belo, nous cherchons désespérément un hôtel car manque de chance, aujourd’hui se déroule une convention et tout est complet. Nous trouvons finalement la dernière chambre d’un hôtel assez rustique. Le repas fut très sympa et nous avons particulièrement apprécié la douche après ces 3 jours.

 

Galerie photos


Massif des Tsingys

Vendredi 11 novembre 2005

Nous sommes debout à 4h du matin et au réveil, surprise !!! Il n’y a pas d’électricité car celle-ci est coupé la nuit par soucis d’économie. Nous devons donc nous laver à la bougie. Une fois sortis de l’hôtel, une autre surprise nous attend… un villageois qui promène une chèvre, l’attache à un arbre, l’égorge et la dépèce sous nos yeux, en plein milieu d’une place.

Départ pour les Tsingys où 3h de route en 4×4 ainsi que le franchissement du fleuve Morondova en bac seront nécessaire. Nous arrivons au camping situé au pied du massif ou nous faisons une pause déjeuner ainsi que l’installation de notre tente.

Nous partons ensuite pour la visite, on récupère le guide au passage et parcourons 1h de piste très très bosselé avant d’arriver à l’entrée du parc. On s’équipe de baudrier et c’est parti pour 4h de marche dans les Tsingys. Le parcours nous fait découvrir un paysage magnifique ponctué par quelques passages de spéléo. Les Tsingys sont en fait des roches calcaires qui se sont formés au fil du temps. Nous avons également rencontré sur le parcours, Lémuriens et caméléon.

Samedi 12 novembre 2005

Aujourd’hui le réveil est pour 5h30. Petit déjeuner et rendez-vous à 6h30 pour la visite des gorges de Mananbolo en pirogue. Notre guide prénommé Armand nous fait visiter 3 grottes composées de stalactites et de stalagmites et nous pouvons également apercevoir les tombeaux des anciens.

 

Galerie photos


Allée des baobabs – Morondova

Samedi 12 novembre 2005 (suite)

Après cette visite, retour vers Belo S/ Tsirinbinha pour manger les crevettes locales pendant que la voiture traverse le bac. On traverse le Tsirinbinha grâce à un petit bateau « fait maison ». Nous roulons vers Morondava, on s’arrête pour voir des lémuriens et pour admirer différents types de baobabs parmi lesquels le Baobab « amoureux ». Nous admirons ensuite le coucher de soleil sur l’allée des Baobabs.

Arrivé à Morondava, nous cherchons un hôtel, on s’arrête au « bougainvillier » situé en bord de mer. Surprise Malgache oblige, le bungalow prévu ne s’ouvre pas alors nous nous rabattons sur un appartement situé à coté.

Délicieux dîner à « la Campirana » où l’on négocie activement les modifications du programme avec Rallond et Yvan

 

Galerie photos


Morondova – Antsirabe

Dimanche 13 novembre 2005

Départ à 9h du matin pour Antsirabe. Nous passerons toute la journée en voiture ce qui fut assez fatiguant. La route fut assez belle jusqu’à la pause déjeuner où on l’on a mangé dans une sorte de « paillote » en bambou assez sympathique. Ensuite on reprend la route pour 100kms de piste en 3h30, ce qui est assez éprouvant.

Nous arrivons à 22h pour dormir à l’hôtel

Lundi 14 novembre 2005

Petit déjeuner à 8h, avec pour la suite : la visite d’une confiserie artisanale, la fabrication d’objets par les tailleurs de corne de zébu, et un tailleur de pierre.

Ensuite en route vers Fianaratoa toujours en 4×4 avec une pause déjeuner à Ambositra dans un très bon restaurant tenu par une française qui nous a fait goûter du rhum arrangé « Rhum-Banane » Hummm… Après avoir parcourus les boutiques de quelques artisans, nous arrivons à Fianaratsoa vers 18h à l’hôtel Soratel et nous dinons au restaurant « Cotsoyanuis » (Très bon)

 

Galerie photos


Fianarantsoa – Train de Manakara – Ranomafana – Fianarantsoa

Mardi 15 novembre 2005

Réveil à 6h pour aller à la gare de Fianaratsoa où nous allons prendre le train de Manakara. A 7h30 le train, sorti d’un autre âge, part enfin et nous parcourons les premiers kilomètres salué par les enfants émerveillés.

Du train nous pouvons admirer différents paysages se succédant : Les rizières, la forêt tropicale, une cascade,… Le trajet est ponctué par plusieurs arrêt dans des villages pour charger de la marchandise à destination de Manakara.

Pendant ce parcours nous avons assisté à une surprenante aventure : Une femme enceinte qui était monté à bord du train pour se diriger vers la clinique de Manaka a accouché à quelques mètres de nous en plain milieu du wagon grâce à l’aide de la sage femme qui l’accompagnait. Après une marche arrière du train pour revenir au village le plus proche, la femme et son enfant sont retournées dans leur village sous les applaudissement de tous le wagon.

Nous nous arrêtons à Tologona où le 4×4 d’Yvan nous attend. Après 2h de pistes nous arrivons vers 12h30 dans la ville de Ranomafana à l’hôtel Centrest. Cette hôtel est vraiment sympathique et situé dans un fabuleux cadre au pied du fameux parc de Ranomafana.

Après le repas du midi nous allons à la piscine naturelle d’eau chaude pour nous relaxer avant de rejoindre le parc de Ranomafana pour la visite diurne et nocturne qui durera environ 3h. On verra des lémuriens, des mangoustes, des foussas, des insectes ainsi que le minuscule lémuriens nocturne. Nous dînerons ensuite au Centrest.

Mercredi 16 novembre 2005

Grasse matinée jusqu’à 8h (oui là-bas on peut dire que c’est une grasse matinée !!). Balade dans la petite ville de Ranomafana et départ vers Fianaratsoa vers 10h30. Arrivée à 13h à l’hôtel Cotsoyannis, nous passerons l’après-midi à visiter la vieille ville, la fabrique artisanale de papier, ainsi qu’une école où nous avons été accueilli chaleureusement par les enfants.

Ensuite nous sommes passés à l’agence Mad Trekking pour rencontrer Christian, l’organisateur de notre voyage et pour sa faire un dîner très sympathique chez lui en compagnie de sa femme et de ses amis.

 

Galerie photos


Fianarantsoa – Tana – Tamatave

Jeudi 17 novembre 2005

Nous avons rendez-vous à 7h30 sur la place où les taxi-brousse se réunissent et après avoir attendu que notre taxi soit complet, nous partons de Fianaratsoa vers 8h45 pour une journée complète de route. Nous dormirons à l’hôtel Shangai d’Antanarivo.

Vendredi 18 novembre 2005

A partir d’ici, Rolland qui nous accompagnait depuis le début du séjour nous laisse et nous le retrouverons à Tamatave à notre retour de l’île Sainte Marie. Nous prenons un taxi brousse en direction de Tamatave et nous passerons la quasi journée sur la route. A l’arrivée en fin d’après-midi à Tamatave nous cherchons un hôtel. Nous en choisissons un mais mauvaise surprise, l’eau ne fonctionne pas et après les nombreuses promesses non tenu du propriétaire pour remettre ceci en état, nous préférons partir pour trouver un autre hôtel plus cher mais bien plus confortable. Ce que nous avons bien apprécié après plusieurs jours de vadrouille. Petite visite dans la ville de Tamatave le soir

Samedi 19 novembre 2005

Rendez-vous le matin dans les bureaux de l’agence Cap Sainte Marie qui va nous permettre d’aller sur l’île. De Tamatave, un taxi-brousse va nous emmener jusqu’au port de Tanindrazana où un bateau va nous emmener jusqu’à Sainte Marie.

Mais comme toujours à Madagascar les imprévus ne manquent pas et à cause d’un pont qui s’est écroulé sur le chemin, nous devons attendre notre tour pour traverser une rivière en marchant sur une berge flottante faite de bambou. Pendant cette attente, nous avons pu déguster des noix de coco fraîchement cueillis par un passant qui les vendaient.

Arrivés à Tanindrazana, nous devons nous faire enregistrer au commissariat local. Nous prenons ensuite le bateau dans les eaux limpides au large de Sainte Marie

 

Galerie photo


Île Sainte Marie

Du Samedi 19 au mercredi 23 novembre 2005

Nous avons passé environ 4 jours sur cette île paradisiaque. Nous avons fait des balades en vélo, en moto, à pied… pour nous rendre de chaque coté de l’île et nager dans une eau turquoise.

Notre hôtel le « Vanilla Café » était vraiment très bien avec un bungalow au bord de l’eau et une vue magnifique. Le restaurant de l’hôtel était également très bon.

Après ces quelques jours de balades et de farniente sur cette île, nous avons pris l’avion direction Tamatave où Rolland nous attendait avec un taxi-brousse

 

Galerie photos


Retour Antananarivo – Paris

Mercredi 23 novembre 2005 (suite)

Arrivé à l’aéroport de Tamatave, Rolland nous attend avec un taxi brousse et nous prenons la route pour Antanarivo.

Sur le chemin nous nous arrêtons dans une réserve privée pour voir différents insectes, des serpents, des tortues, des crocodiles, des caméléons, etc…

Nous arrivons à l’aéroport de Antananarivo où nous remercions et faisons nos adieux à Rolland qui nous a accompagné pendant une très large partie de notre séjour. Après avoir dîner dans l’aéroport nous décollons vers 2h du matin pour retrouver la vie parisienne.

 

Galerie photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.